ONG santé diabète
Programme Union des Comores

Découvrez l'action que Santé Diabète mène depuis 2015 en Union des Comores pour améliorer les conditions de prise en charge, sensibiliser et éduquer la population.

Contexte

Située dans l’Océan Indien, l’Union des Comores est parmi les pays les plus pauvres au monde. La couverture en professionnels de santé y est très faible avec seulement 1,9 médecins en moyenne pour 10 000 habitants et à peine 2,6 infirmiers pour 5 000 habitants.

Cette faible couverture ne permet pas encore aujourd’hui de fournir à la population des services de santé suffisants, notamment pour les maladies non transmissibles (MNTs) qui sont devenues un fardeau épidémiologique dans l’ensemble du pays, avec l’exemple du diabète qui touche à présent près de 12,3% de la population.

Indice de
Développement Humain (IDH)
ème
sur 189 pays

Prévalence diabète

12.3%

Surpoids
%
Obesité
%
Adultes ne pratiquant aucune activité physique
%

Santé Diabète a débuté ses actions de terrain en Union des Comores en 2015.

L'évaluation de la situation en 2015 a mis en avant une situation alarmante qui nous a conduit grâce à l'analyse des besoins à définir des priorités d'actions pour améliorer la prise en charge et l'accès au traitement des personnes atteintes de diabète dans le pays :

  •  L’accessibilité géographique et financière aux soins du diabète
  • La disponibilité des médicaments, du matériel de consultation et de matériel d’analyse
  • Le nombre de professionnels de santé formés pour la prise en charge du diabète
  • Les actions de prévention des facteurs de risque du diabète
  • L'organisation du système de santé   pour l'adapter à la prise en charge des maladies chroniques

Notre action

En se basant sur l'expérience développée au Mali et au Burkina Faso, Santé Diabète a mis en place un programme structurant avec une approche globale incluant tous les axes nécessaires à la mise en place d’une prévention et d’une prise en charge de qualité diabète.

Cette approche novatrice s’est concrétisée en pratique par une action à 5 niveaux ayant pour objectifs :

le renforcement des ressources humaines

medicaments

l’accès aux médicaments

traitement

le renforcement des plateaux techniques et des bilans biologiques

education

le développement de programmes de prévention et d’éducation thérapeutique

apprentissages

un appui à la structuration des associations de patients diabétiques de façon locale, régionale et nationale.

Notre impact

Notre appui à la stratégie nationale de lutte contre le diabète en Union des Comores a permis d’obtenir des résultats importants pour le Ministère de la Santé et de la Solidarité ainsi que pour les personnes atteintes de diabète des 3 îles du pays.

Renforcement des documents de politiques nationales

  • Appui à la rédaction d’un cadre stratégique national de lutte contre le diabète en Union des Comores.
  • Appui au Ministère de la Santé en travaillant sur la formation des professionnels de santé mais aussi en démarrant des actions de prévention et un renforcement des associations de patients.
  • Organisation par Santé Diabète d’une visite d’étude au Mali afin de permettre un partage d’expériences avec les partenaires de la lutte contre le diabète.

Prévention

En lien avec les Ministères de la Santé, nous avons mis en œuvre de nombreuses activités permettant une meilleure prévention et un diagnostic plus précoce du diabète :

  • Organisation de 2 journées mondiales du diabète s’accompagnant de campagnes de prévention dans les médias.
  • Mise en place de 60 journées de dépistages du diabète et de ses facteurs de risque qui ont touché 6 088 personnes et permis de diagnostiquer 488 nouvelles personnes atteintes de diabète.

Renforcement des compétences des professionnels de santé

Nous avons mis en place, avec le Ministère de la Santé, un programme de formation médicale continue afin de renforcer les compétences des professionnels de santé sur la prise en charge du diabète à travers deux activités principales :

  • Formation de 184 professionnels de santé des structures hospitalières et secondaires et communautaires des 3 îles du pays.
  • Dotation de ces structures de santé pour renforcer les plateaux techniques (lecteurs de glycémies, lecteurs Hba1c...).

Appui à la société civile

  • Santé Diabète a formé les 3 principales associations des 3 îles : l’Association Comorienne de Lutte contre le Diabète (ACLD), NARIENSHI et la Maison des Diabétiques de Mohéli (MDM).
  • À travers ses interventions, notre organisation veille à ne pas se substituer aux acteurs locaux et recherche un renforcement des capacités et un accompagnement vers l’autonomie des partenaires locaux.
20180921_Seance de travail Ocopharma

Séance de travail avec les responsables de la pharmacie centrale d’approvisionnement en médicaments des Comores
(Ocopharma, septembre 2018).

20180918_Formation_APAD

Formation des Associations de Patients Atteints de Diabète (APAD) organisée par Santé Diabète avec le soutien de l’ONG Walé en collaboration avec le Ministère de la Santé, de la Solidarité, de la Protection Sociale et de la Promotion du Genre (Moroni, septembre 2018).

Témoignages

Mariatou Assane

"Grâce aux lecteurs d’analyse d’hémoglobine glyquée fournis par Santé Diabète à l'hôpital de Fomboni, je peux mieux soigner mon diabète et je n’ai plus à me déplacer jusqu’à Mayotte ou en Tanzanie pour réaliser ces analyses."

Mariatou Assane, diabétique âgée de 50 ans, devait auparavant se rendre chaque année, accompagnée de son mari, soit à Mayotte soit à Dar Es-Salam, pour y pratiquer cette analyse, avec des coûts financiers très importants et impactant toute sa famille.

portrait Dr A.S. Anli Comores

Dr Aboubacar Said Anli

Directeur Général de la Santé des Comores

"Vers une nouvelle collaboration Sud-Sud renforcée entre le Mali et les Comores"

En novembre 2018, Santé Diabète a organisé une visite d’étude au Mali afin que l’on puisse échanger nos expériences avec leurs partenaires de la lutte contre le diabète. Cette visite d’étude nous a permis d’avoir une vision très concrète des actions menées et de la manière dont est mis en oeuvre la politique nationale de lutte contre le diabète au Mali.

Nous avons d’abord pu échanger longuement avec le secrétaire général du Ministère de la Santé et le responsable des MNTs afin d’analyser à la fois leur positionnement stratégique, la mise en place de leur programme de lutte contre les MNTs et le diabète ainsi que la façon dont le ministère coordonne cette réponse avec l’ensemble des intervenants (ONG, associations de patients, cliniciens…).

Nous avons ensuite été sur le terrain à la rencontre des équipes et des nombreuses actions menées par Santé Diabète, le Ministère de la Santé et les associations de patients. À l’issue de cette première visite très constructive, nous allons instaurer, avec l’appui de Santé Diabète, une collaboration Sud-Sud renforcée entre le Mali et les Comores.

Focus : Formation des professionnels de santé appuyée par le CHU de la Réunion et Santé Diabète

Santé Diabète a poursuivi en 2018, avec le Ministère de la Santé, la formation des professionnels de santé exerçant dans les structures hospitalières des 3 îles du pays. Ce programme a touché en 2017-18 153 professionnels de santé des 3 îles qui ont été formés sur la prise en charge du diabète (type 1, type 2, diabète gestationnel) et de ses complications.

Les contenus des formations et l’enseignement ont été réalisés avec le soutien des équipes de l’ONG Santé Diabète ainsi qu’avec les deux chefs de service d’endocrinologie et diabétologie du Centre Hospitalier Universitaire de la Réunion : Dr Nathalie Le Moullec et Dr Xavier Debussche.

La nouvelle Convention Programme
2020 - 2023

Cette nouvelle convention programme aura pour objectif d’améliorer la qualité de vie et la santé des populations des pays ciblés (Burkina Faso, Mali et Union des Comores) en consolidant la place et le rôle de la société civile (associations de patients et associations de professionnels de santé) dans un réseau multi acteurs autour du diabète pour améliorer la prévention, la prise en charge et l’accompagnement des personnes atteintes par cette maladie. Elle aura aussi pour objectif de renforcer l’utilisation au nord de l’expertise développée au sud. Enfin, elle permettra de poursuivre le renforcement de la gouvernance et l’organisation de l’ONG Santé Diabète.

L’enjeu de cette convention programme triennale est de poursuivre le renforcement des cadres politiques et stratégiques incluant la lutte contre le diabète et le système de santé afin de former encore plus de spécialistes et de professionnels généralistes pour pouvoir accroitre la prise en charge des patients atteints de diabète mais aussi de poursuivre l’accessibilité géographique et financière aux traitements antidiabétiques notamment l’insuline. En plus, via l’appui à la structuration d’une maison de la prévention du diabète dans chaque pays d’intervention Santé Diabète permettra le renforcement des actions de prévention, de prise en charge et d’accompagnement des personnes atteintes de diabète et des personnes présentant des facteurs de risques liés à cette maladie tout en guidant la société civile vers son autonomisation.

Même si cette convention programme est mise en œuvre au Burkina Faso, en Union des Comores et au Mali, des objectifs spécifiques ont été définis pour chaque pays en fonction des besoins identifiés avec les différents partenaires nationaux de mise en œuvre.

L'atteinte de ces objectifs aux Comores passera par :

  • La célébration de 3 journées mondiales du diabète et l’organisation de 60 journées de dépistage gratuit du diabète et de ses facteurs de risque
  • La sensibilisation :
    • de 11 000 personnes et 2000 personnes présentant des facteurs de risque par un programme de prévention utilisant les pairs éducateurs (16) les médias (100 émissions) et les NTIC
    • de 3.300 élèves d’écoles primaires et de lycées par un cycle de prévention sur les bons comportements en santé
    • grâce à la formation de 25 journalistes travaillant sur la santé
  • Le renforcement du système de santé grâce à la formation de :
    • D’un réseau de 16 médecins référents diabète et leurs infirmiers
    • 46 professionnels de santé pour le renforcement de leurs compétences dans le dépistage et la prise en charge du diabète non compliqué et de comorbidités
    • 72 professionnels de santé du niveau tertiaire
  • Au renforcement de l’éducation thérapeutique des patients atteints de diabète de type 2 grâce à la mise en place d’un réseau de pairs éducateurs
  • L’amélioration de la disponibilité et du prix des médicaments essentiels dans la lutte contre le diabète
  • La mise en place d’une maison de la prévention par les associations pour renforcer les actions de prévention et d’éducation thérapeutique
  • Le renforcement de 6 associations de patients et de professionnels de santé
  • La consolidation du rôle et des actions de ces associations
  • Le renforcement :
    • de la politique nationale de lutte contre le diabète
    • des normes et procédures nationales pour la prise en charge du diabète au niveau du Ministère de la Santé
    • des autres documents politiques incluant le diabète (nutrition, santé maternelle …)
    • De la prise en compte du diabète dans la Couverture Sanitaire Universelle (CSU)

Ce programme est accompagné par deux partenaires principaux : l’Agence Française de Développement (AFD) et la World Diabetes Foundation (WDF). Il reçoit aussi le soutien d’autres partenaires internationaux comme la région Auvergne Rhône Alpes, de la Mairie de Grenoble, du programme Life For A Child…

Téléchargez la fiche de présentation 1 pour avoir plus d'informations sur ce programme.

2ème Phase du projet de prévention et prise en charge des comorbidités Diabète / VIH / TB

Ce projet fait suite à un premier projet innovant de trois ans visant à intégrer la prévention et la prise en charge des comorbidités Diabète / VIH et Diabète / TB au Burkina Faso et au Mali. Ce nouveau projet interviendra dans les deux pays d’Afrique Saharienne déjà ciblés par le précédent projet et sera élargi à l’Union des Comores dans l’Océan Indien.

Ce nouveau projet permettra :

  • Aux niveaux politiques publiques et stratégies nationales : la définition de normes et procédures approfondies à partir des curricula des professionnels de santé définis et la définition des documents techniques y afférant ; la prise en compte des co-morbidités dans les prochaines notes conceptuelles pays et enfin le renforcement des connaissances et capacités des CCM sur ces thématiques.
  • Au niveau opérationnel : la poursuite du renforcement des capacités des professionnels de santé impliqués dans la gestion de personnes atteints par le diabète, la TB et le VIH avec le développement d’un volet de compagnonnage clinique complémentaire aux formations théoriques ; l’extension des actions de prévention communautaires menées par les réseaux de PPE formés dans les deux pays avec une mobilisation plus forte des organisations de la société civile (OSC) et des organisations de patients ; le renforcement des stratégies d’éducation thérapeutique adaptées aux comorbidités développées au cours du projet précédent.

Même si cette convention programme est mise en œuvre au Burkina Faso, en Union des Comores et au Mali, des objectifs spécifiques ont été définis pour chaque pays en fonction des besoins identifiés avec les différents partenaires nationaux de mise en œuvre.

L'atteinte de ces objectifs aux Comores passera par :

  • Le renforcement de 3 programmes nationaux de lutte contre le diabète, de la TB et du VIH sur la prévention et la prise en charge des comorbidités
  • Le renforcement du CCM sur la prévention et la prise en charge des comorbidités
  • Le renforcement des compétences de 4 associations de patients et OSC
  • La mise en place d’un réseau communautaire de 8 PPE communautaires formés
  • La formation sur la prise en charge des comorbidités de :
    • 24 professionnels de santé évoluant dans les structures de 3ème référence
    • 32 professionnels de santé évoluant dans les structures de 2ème référence
  • 500 patients au total atteints de diabète et TB ou diabète et VIH qui auront accès à une prise en charge de meilleure qualité
  • 1 000 personnes atteintes de diabète auront accès à une sensibilisation sur le VIH et la TB
  • 1 000 PVVIH auront accès à une sensibilisation sur les facteurs de risque du diabète et de la TB.

Ce programme est accompagné par l’Initiative 5PC.

Téléchargez la fiche de présentation 2 pour avoir plus d'informations sur ce programme.