ONG santé diabète
Programme BURKINA FASO

Découvrez l'action que Santé Diabète mène depuis 2012 au Burkina Faso pour améliorer les conditions de prise en charge, sensibiliser et éduquer la population.

Contexte

Le Burkina Faso est un des pays où la densité de professionnels de santé est l’une des plus faibles au monde avec seulement 1 médecin et 5 infirmiers en moyenne pour 10 000 habitants. Cette pénurie restreint sensiblement la capacité du pays à fournir à sa population des services de santé suffisants et équitables, avec des coûts de traitements qui sont très élevés. La lutte contre les MNTs – dont le diabète – est devenue une priorité avec plus de 30 % de la population adulte touchée par une MNT.

 

Indice de
Développement Humain (IDH)
ème
sur 189 pays
Prévalence diabète
%
Surpoids
%
Obesité
%
Coût du diabète : 1 mois de prise en charge du diabète =
%
des revenus d'une famille

Santé Diabète a débuté ses actions de terrain au Burkina Faso en 2012.

Une analyse de la situation a permis de confirmer que les difficultés étaient proches de celles analysées en 2003 au Mali à savoir :

  • Des difficultés d’accessibilité géographique et financière aux soins du diabète
  • Un manque de médicaments, de matériel de consultation et de matériel d’analyse
  • Un manque de professionnels de santé formés pour la prise en charge du diabète
  • Un manque de programmes de prévention
  • Un système de santé non adapté à la prise en charge des maladies chroniques

Notre action

En se basant sur l’expérience développée au Mali, Santé Diabète a mis en place un programme structurant avec une approche globale incluant tous les axes nécessaires à la mise en place d’une prévention et d’une prise en charge de qualité diabète.

le renforcement des ressources humaines

medicaments

l’accès aux médicaments

traitement

le renforcement des plateaux techniques et des bilans biologiques

education

le développement de programmes de prévention et d’éducation thérapeutique

apprentissages

un appui à la structuration des associations de patients diabétiques de façon locale, régionale et nationale.

Notre impact

Notre appui à la politique nationale de lutte contre le diabète au Burkina Faso a permis d’obtenir des résultats importants pour le Ministère de la Santé ainsi que  pour les personnes atteintes de diabète des différentes régions du pays.

Prévention et prise en charge de comorbidités Diabète/VIH et diabète/TB

Dans le cadre d’un projet financé par L’Initiative/Expertise France sur les comorbidités diabète/VIH et diabète/TB dans le but de mieux intégrer la prise en charge des personnes :

  • Développement et révision des outils de prévention et des modules de formation à destination des patients et des professionnels de santé.
  • Mise en place d’actions de formation des personnels de santé en lien avec les ministères de la santé et les équipes de formateurs nationaux de : 33 médecins et 36 paramédicaux référents diabète ; 18 médecins et 18 paramédicaux référents Tuberculose ; 17 médecins et 18 paramédicaux référents VIH.
  • Mise en place d’actions de prévention des patients avec la formation de 30 pairs éducateurs pour assurer la prévention communautaire du diabète chez les personnes atteintes par le VIH et prévenir le VIH / la TB chez les personnes atteintes de diabète.
  • Réalisation d’une note de plaidoyer à destination des acteurs nationaux sur les enjeux liés aux comorbidités diabète / TB et diabète / VIH.

Renforcement des cadres de dialogue nationaux et l’accès aux médicaments

Mise en place d’un cadre de dialogue et collecte d’un grand nombre de données sur la disponibilité et les prix des médicaments et dispositifs de santé aux différents niveaux de la pyramide sanitaire avant une restitution lors de la seconde réunion du cadre de dialogue.

Prévention

Ouverture de maisons de la prévention et des facteurs de risques :

  • Lancement en 2021 d’une maison de la prévention du diabète, en lien avec l’association Diabète laisses moi vivre (ADLMV), et lancement des ateliers de prévention et d’accompagnement des personnes au sein de la maison.

  • Formation de 18 patients pairs éducateurs en 2021 et adaptation des outils de prévention développés au Mali utilisés par les PPE.
  • Réalisations en 2021 par les PE, dans les murs des maisons de la prévention, auprès de la communauté, dans les structures de santé et dans les consultations prénatales, à Ouagadougou et dans 6 autres régions : 300 animations qui ont touché 3746 personnes.
  • Célébration de la journée mondiale du diabète (JMD) le 11 novembre 2021 avec les autorités. Diffusion de bande-annonces TV, de microprogrammes radio et d’une conférence de presse.
  • Formation d’un réseau de 25 journalistes aux enjeux liés au diabète, et remise de prix pour les meilleures contributions, parmi les 15 réalisées en 2021 dans les différents médias.
  • Journées de dépistage et de l’hypertension : 71 dont 30 en marge de la JMD : au total : 6459 personnes dépistées.
  • Actions dans les écoles au Burkina Faso : en 2021, 3 formations de 120 personnels de l’éducation à Ouagadougou et dans les régions Centre (Ouagadougou), Centre-Ouest (Koudougou), Plateau Central (Ziniaré), Centre-Est (Tenkodogo), Centre-Sud (Manga). Qui ont conduit à la réalisation de 126 animations dans 42 écoles et ont touché 3390 élèves.
  • Renforcement des associations de patients. En 2021, renforcement de 17 personnes issues des associations partenaires de la ville de Ouagadougou sur les actions de prévention. Réalisation de sessions de formations régionales qui ont touché : 40 personnes.
  • Poursuite de l’échange interculturel entre Ouagadougou et de Grenoble. Au premier semestre 2021, 68 élèves étaient concernés par cet échange.

En 2013, seulement 3,8% des districts sanitaires du Burkina Faso disposaient de professionnels de santé formés à la prise en charge du diabète. En 2019, grâce à l’action de Santé Diabète, l’ensemble (100%) des districts sanitaires du Burkina Faso en sont dotés.

burkina-cartes-1
campagne-de-prevention-et-depistage

Campagne de prévention & de dépistage

Témoignage

mme dramera burkina copie

Bintou DRAMERA

diabétique de type 2, fondatrice de l’association Vivre Avec Son Diabète

"Santé Diabète m’a beaucoup aidée à apprendre à mieux vivre au quotidien avec ma maladie et à renforcer mes connaissances du diabète. Lors d’ateliers autour de l’alimentation, j’ai appris comment préparer et manger des plats équilibrés et qui sont aussi des plats locaux. On m’a également expliqué comment pratiquer une activité physique – comme la marche – adaptée à mon rythme de vie. Grâce à la formation de Santé Diabète sur les techniques d’animations, j’accompagne à présent en tant que paire éducatrice des personnes de ma communauté pour les aider à vivre avec leur diabète et à éviter les complications."

Focus : Formation sur
les comorbidités
VIH / diabète / tuberculose

En 2018, nous avons mis en place un cycle de formations médicales continues des professionnels de santé, médecins et infirmiers, sur la gestion des comorbidités diabète / tuberculose et diabète / VIH ainsi qu’un réseau de pairs éducateurs issus des associations de personnes atteintes de diabète et du VIH / Sida.

Dans un premier temps, le but de cette action était d’inclure la prise en charge des patients atteints par des comorbidités. Dans un second temps, elle a permis d’intégrer la prévention des facteurs de risque du diabète chez les personnes atteintes par le VIH / Sida et la prévention du VIH / Sida chez les personnes atteintes de diabète. Cette action pilote, essentielle pour renforcer le système de santé du pays, sera poursuivie et renforcée au cours de l’année 2019.

La nouvelle Convention Programme
2020 - 2023

Cette nouvelle convention programme aura pour objectif d’améliorer la qualité de vie et la santé des populations des pays ciblés (Burkina Faso, Mali et Union des Comores) en consolidant la place et le rôle de la société civile (associations de patients et associations de professionnels de santé) dans un réseau multi acteurs autour du diabète pour améliorer la prévention, la prise en charge et l’accompagnement des personnes atteintes par cette maladie. Elle aura aussi pour objectif de renforcer l’utilisation au nord de l’expertise développée au sud. Enfin, elle permettra de poursuivre le renforcement de la gouvernance et l’organisation de l’ONG Santé Diabète.

L’enjeu de cette convention programme triennale est de poursuivre le renforcement des cadres politiques et stratégiques incluant la lutte contre le diabète et le système de santé afin de former encore plus de spécialistes et de professionnels généralistes pour pouvoir accroitre la prise en charge des patients atteints de diabète mais aussi de poursuivre l’accessibilité géographique et financière aux traitements antidiabétiques notamment l’insuline. En plus, via l’appui à la structuration d’une maison de la prévention du diabète dans chaque pays d’intervention Santé Diabète permettra le renforcement des actions de prévention, de prise en charge et d’accompagnement des personnes atteintes de diabète et des personnes présentant des facteurs de risques liés à cette maladie tout en guidant la société civile vers son autonomisation.

Même si cette convention programme est mise en œuvre au Burkina Faso, en Union des Comores et au Mali, des objectifs spécifiques ont été définis pour chaque pays en fonction des besoins identifiés avec les différents partenaires nationaux de mise en œuvre.

L'atteinte de ces objectifs au Burkina Faso passera par :

  • La célébration de 3 journées mondiales du diabète et l’organisation de 60 journées de dépistage gratuit du diabète et de ses facteurs de risque
  • La sensibilisation :
    • de 21 000 personnes et 2000 personnes présentant des facteurs de risque par un programme de prévention utilisant les pairs éducateurs (18) les médias (100 émissions) et les NTIC
    • de 3.300 élèves d’écoles primaires et de lycées par un cycle de prévention sur les bons comportements en santé
    • grâce à la formation de 25 journalistes travaillant sur la santé
  • Le reforcement du système de santé grâce :
    • A l’amélioration de la disponibilité et du prix des médicaments essentiels dans la lutte contre le diabète
    • Au renforcement de l’éducation thérapeutique des patients atteints de diabète grâce à la mise en place d’un réseau de pairs éducateurs
  • La mise en place d’une maison de la prévention par les associations pour renforcer les actions de prévention et d’éducation thérapeutique
  • Le renforcement de 8 associations de patients et de professionnels de santé
  • La consolidation du rôle et des actions de ces associations
  • Le renforcement :
    • de la politique nationale de lutte contre le diabète
    • des normes et procédures nationales pour la prise en charge du diabète au niveau du Ministère de la Santé
    • des autres documents politiques incluant le diabète (nutrition, santé maternelle …)
    • De la prise en compte du diabète dans la Couverture Sanitaire Universelle (CSU)

Ce programme est accompagné par deux partenaires principaux : l’Agence Française de Développement (AFD) et la World Diabetes Foundation (WDF). Il reçoit aussi le soutien d’autres partenaires internationaux comme la région Auvergne Rhône Alpes, de la Mairie de Grenoble, du programme Life For A Child ...

Téléchargez la fiche de présentation 1 pour avoir plus d'informations sur ce programme.

2ème Phase du projet de prévention et prise en charge des comorbidités Diabète / VIH / TB

Ce projet fait suite à un premier projet innovant de trois ans visant à intégrer la prévention et la prise en charge des comorbidités Diabète / VIH et Diabète / TB au Burkina Faso et au Mali. Ce nouveau projet interviendra dans les deux pays d’Afrique Saharienne déjà ciblés par le précédent projet et sera élargi à l’Union des Comores dans l’Océan Indien.

Ce nouveau projet permettra :

  • Aux niveaux politiques publiques et stratégies nationales : la définition de normes et procédures approfondies à partir des curricula des professionnels de santé définis et la définition des documents techniques y afférant ; la prise en compte des co-morbidités dans les prochaines notes conceptuelles pays et enfin le renforcement des connaissances et capacités des CCM sur ces thématiques.
  • Au niveau opérationnel : la poursuite du renforcement des capacités des professionnels de santé impliqués dans la gestion de personnes atteints par le diabète, la TB et le VIH avec le développement d’un volet de compagnonnage clinique complémentaire aux formations théoriques ; l’extension des actions de prévention communautaires menées par les réseaux de PPE formés dans les deux pays avec une mobilisation plus forte des organisations de la société civile (OSC) et des organisations de patients ; le renforcement des stratégies d’éducation thérapeutique adaptées aux comorbidités développées au cours du projet précédent.

Même si cette convention programme est mise en œuvre au Burkina Faso, en Union des Comores et au Mali, des objectifs spécifiques ont été définis pour chaque pays en fonction des besoins identifiés avec les différents partenaires nationaux de mise en œuvre.

L'atteinte de ces objectifs au Burkina Faso passera par :

  • Le renforcement de 3 programmes nationaux de lutte contre le diabète, de la TB et du VIH sur la prévention et la prise en charge des comorbidités
  • Le renforcement du CCM sur la prévention et la prise en charge des comorbidités
  • Le renforcement des compétences de 13 associations de patients et OSC
  • La mise en place d’un réseau communautaire de 26 PPE communautaires formés
  • La formation sur la prise en charge des comorbidités de :
    • 144 professionnels de santé évoluant dans les structures de 3ème référence
    • 80 professionnels de santé évoluant dans les structures de 2ème référence
  • 2 250 patients au total atteints de diabète et TB ou diabète et VIH qui auront accès à une prise en charge de meilleure qualité
  • 5 000 personnes atteintes de diabète auront accès à une sensibilisation sur le VIH et la TB
  • 10 000 PVVIH auront accès à une sensibilisation sur les facteurs de risque du diabète et de la TB.

Ce programme est accompagné par l’Initiative 5PC.

Téléchargez la fiche de présentation 2 pour avoir plus d'informations sur ce programme.