Programme Burkina Faso

 

L’ONG Santé Diabète a apporté une assistance technique à l’équipe du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado (service de médecine interne, unité de prise en charge du diabète) pour initier le projet : « Organisation et Renforcement des compétences du personnel soignant en vue de l’amélioration de la prise en charge des Patients Diabétiques au Burkina Faso » et obtenir un financement de 3 ans (2010-2012) de la World Diabetes Foundation (WDF) pour la mise en œuvre de ce projet dans les 13 régions du Burkina Faso.

 

L’ONG Santé Diabète poursuit son assistance technique pour appuyer l’équipe dans la mise en œuvre et le suivi du projet.

 

Le service de médecine interne, dirigé par le Pr Drabo, est la structure nationale de référence qui prend en charge les personnes atteintes de diabète. Ce service possède une grande expérience en formation et en renforcement de la disponibilité et de la qualité des soins pour les patients diabétiques.

 

L’objectif global du projet est d’améliorer la  prise en charge des patients diabétiques dans les 13 régions du Burkina Faso et les 7 objectifs spécifiques sont :

test  

1. Renforcer les compétences des personnels de santé (médecins et paramédicaux) des structures de 3ème référence situés dans 2 régions du Burkina Faso (CHU de Ouagadougou et CHU de Bobo-Dioulasso) pour la prévention et la prise en charge des patients diabétiques,

 

2. Renforcer les compétences des personnels de santé (médecins et paramédicaux) des Centres hospitaliers régionaux (CHR) des 11 autres régions du Burkina Faso pour la prévention et la prise en charge des patients diabétiques,

 

3. Renforcer les compétences des personnels de santé (médecins et paramédicaux) des Centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA) des 55 districts sanitaires du Burkina Faso pour la prévention et la prise en charge des patients diabétiques,

 

4. Fournir l’équipement (matériel technique et matériel d’éducation) aux équipes formées pour la prise en charge du diabète aux différents niveaux de la pyramide sanitaire,

 

5. Favoriser la disponibilité géographique et financière des médicaments antidiabétiques et consommables fournis par la centrale d’achat des médicaments essentiels et génériques (Cameg),

 

6. Réaliser le suivi / évaluation de la prise en charge du diabète mise en place aux différents niveaux de la pyramide sanitaire,

 

7. Assurer le dépistage précoce du diabète au Burkina Faso par des campagnes de sensibilisation et de dépistage.

 

 

Le projet présente 7 résultats attendus :

  • Les compétences des personnels de santé (médecins et paramédicaux) des structures de 3ème référence situés dans 2 régions du Burkina Faso (CHU de Ouagadougou et CHU de Bobo-Dioulasso)  pour la prévention et la prise en charge des patients diabétiques sont renforcées.
  • Les compétences des personnels de santé (médecins et paramédicaux) des Centres hospitaliers régionaux (CHR) des 11 autres régions du Burkina Faso pour la prévention et la prise en charge des patients diabétiques sont renforcées.
  • Les compétences des personnels de santé (médecins et paramédicaux) des Centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA) des 55 districts sanitaires du Burkina Faso pour la prévention et la prise en charge des patients diabétiques sont renforcées.
  • L’équipement (matériel technique et matériel d’éducation) aux équipes formées pour la prise en charge du diabète aux différents niveaux de la pyramide sanitaire est fourni.
  • La disponibilité géographique et financière des médicaments antidiabétiques et consommables fournis par la centrale d’achat des médicaments essentiels et génériques (CAMEG) est favorisée.
  burkina
  • Le suivi / évaluation de la prise en charge du diabète mise en place aux différents niveaux de la pyramide sanitaire est réalisé.
  • Le dépistage précoce du diabète au Burkina Faso par des campagnes de sensibilisation est réalisé.

 

Le principal partenaire du projet est l’Etat du Burkina Faso qui est représenté dans ce projet par le CHU de Yalgado et par le Ministère de la Santé à travers la Direction de la lutte contre la maladie (section des maladies non transmissibles) et par les différentes structures décentralisées du système sanitaire national.

 

Date de dernière mise à jour: 14 mai 2014